Accueil ::> Navigation ::> Enseignement ::> Français ::> Quand les élèves se font critiques ......

Quand les élèves se font critiques ......

mardi 22 avril 2014, par Monique LESENEY.

En décembre dernier, les élèves de sixième et de cinquième ont pu assister au spectacle « Secret » de Johann Le Guillerm à Cherbourg, dans le cadre d’une collaboration avec l’équipe de « La Brèche ».
Le travail en amont avait porté, en français, sur le thème de la« métamorphose », thème cher à Johann Le Guillerm. Mais nous avions choisi de métamorphoser les mots en créant des mots-valises, qui ont fait l’objet d’une exposition pendant le spectacle.
Notre travail s’est poursuivi par l’écriture d’une « critique » du spectacle, mais sous forme de lettre. Tous ont écrit et ces lettres ont été lues à notre interlocuteur de La Brèche.
C’est la lettre de Thomas Desprez, élève de 6e C, que vous pourrez découvrir ci-dessous. Bravo à Thomas et à tous les élèves de 6C !!

Saint Pierre-Eglise,
le 6 janvier 2014.

Cher Tristan,

J’espère que tu vas bien et que tu as passé un bon Noël. Pour ma part, les vacances ont été agréables et, en plus, je suis allé voir « Secret » de Johann Le Guillerm le 21 décembre 2013 à Cherbourg, sous un chapiteau. C’est un spectacle étrange, mais impressionnant. Je vais te le raconter :

D’abord, l’artiste arrive avec une machine faite de lames de bois sur laquelle il monte debout. Après, il écrit des arabesques sur un tableau flexible, puis, il en efface une partie et apparaissent les chiffres de 0 à 9. Ensuite il entre à nouveau sur scène sur une machine en bois en forme d’escargot qu’il déplace à l’aide d’échasses. Soudain, un trapèze traverse la piste. Accroché à lui se trouve un pantin de bois effectuant un mouvement perpétuel. Le Guillerm tire en l’air et une feuille de papier tombe à ses pieds. Il en fait un avion qu’il fait voler d’une main à l’autre. Ensuite il tord une tige de métal et il la fait rouler en un mouvement perpétuel. Puis il construit un pont, un escalier et une hutte en allumettes géantes. Ces structures sont époustouflantes car elles tiennent en équilibre comme par magie. Après, il apporte sur la piste de grandes cannes à pêche et les fait avancer toutes seules. Il se met à danser en tournant de plus en plus vite et une tornade apparaît à ses pieds et monte jusqu’en haut du chapiteau. C’est le moment que j’ai le plus apprécié parce que cela sort de l’ordinaire. J’aurais même aimé que la tornade soit plus grosse. Ensuite, il se contorsionne pour faire tenir une douzaine de crayons sur les articulations de son corps et se met à pivoter sur lui-même. Pour finir, il empile des livres en deux colonnes sur un tapis et il s’assied dessus pour former une voûte. Après il se couche sur les livres et reste en équilibre pendant qu’on traîne le tapis pour le faire sortir de la piste.

J’ai aimé ce spectacle car l’artiste est extraordinaire, il est à la fois jongleur, équilibriste, dompteur, homme fort et magicien. Le titre « Secret » convient très bien car Le Guillerm est secret : il ne parle pas, il n’annonce pas ce qu’il va faire, il interdit même aux spectateurs de prendre des photos. Il détient le secret de l’équilibre.
Si un jour ce spectacle passe près de chez toi, va le voir ! Il te plaira.

A bientôt,

Thomas

Voir en ligne : Secret de Johann le Guillerm